République laïque?

Sur quoi repose la République Laïque.

A ce stade de nos travaux pour la promotion de la laïcité, voici comment nous exprimons ce qui est différent dans une République laïque, comparée à d'autres constitutions généralement reconnues comme démocratiques.
(I).    Les humains sont inclassables tant qu’ils respectent la Loi. - Nous Comité Bastille n'avons pas pour vocation de promouvoir la France ni notre identité de français, même si nous déplorons que les premiers détracteurs de la France soient les Français eux-mêmes. Elle est de promouvoir la République laïque. Celle-ci ne connait qu'une seule espèce, classe, race, ou catégorie d'êtres humains: des individus égaux en droit, dont la nature, l'identité, les opinions ou croyances sont hors d'atteinte de tout pouvoir qu'il soit politique ou religieux, du moment qu'ils respectent les lois de la République. Ces lois protègent d'une part les droits de chaque individu et d'autre part le bien commun,  l'intérêt général (la Res Publica), de toute action intentionnellement hostile ou simplement causant un dommage. La parole publique incitant à la haine et à la violence, la condamnation pour apostasie, font partie des actes condamnés par la République.
(II).    Celui qui veut imposer une idée par la force et la violence témoigne ainsi qu’il est faible et qu’il est dans l’erreur. - Aux yeux de cette République laïque, toute religion ou philosophie, tout dogme politique ou autre idéologie qui a besoin pour recruter des fidèles de se servir de la menace, de la violence, de l'incitation à la haine, de la contrainte, de la torture, de la mutilation obligatoire du corps, du prosélytisme agressif et militant commençant dès l'enfance, de l'extorsion, de la détention arbitraire, pour démontrer qu'elle détient la seule Vérité, prouve ainsi exactement le contraire: C'est par de tels actes qu'elle avoue sa faiblesse et son incapacité à convaincre. Et bien entendu nous savons, nous qui sommes en majorité des Européens dont la culture est judéo-chrétienne, qu'aucune religion (à commencer par les nôtres) n'a échappé à de telles erreurs, ni est innocente de tels crimes.
(III).  Une foi officielle et collective n’a aucune valeur. - Nos participants ont des positions très différentes quant à l'existence de Dieu. Il y a parmi nous des croyants, des athées convaincus, et des agnostiques de cultures diverses. Mais je crois pouvoir dire que nous sommes tous d'accord sur un point: S'il est un Dieu unique, il ne peut attribuer aucune valeur à une soi-disant foi en Lui qui serait officielle, obligatoire, imposée par quelque autorité que ce soit. Seule la foi résultant d'une recherche libre et personnelle, ressentie comme une conviction intime, et exprimée par des actions cohérentes avec elle, aurait une valeur. Et la décision d'exprimer cette foi ou bien de la garder pour sa vie intime est totalement libre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire