dimanche 8 juillet 2018

L'OTAN 74 ans après le débarquement en Normandie: Il est temps de réinventer le Monde Libre. NATO 74 years after the Normandy landing, time to reinvent the Free World.

Cette lettre sur l’avenir de l’OTAN a été publiée ici en anglais en Juin 2016. Nous la mettons à jour en français et anglais à l’occasion du Sommet de l’OTAN (11-12 Juillet).

An independent North Atlantic Treaty Organization (NATO) could replace the US as supreme guarantor of peace. The US would remain as a member only. The EU could become the Tax Haven for business and entrepreneurs only, thus financing NATO with recovered proceeds of tax evasion, and setting free the Very Long Term Investments (30-100 Yr.) palliating climate change, threats on ecosystems, cyberterrorism and psycho-warfare.

Une Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) indépendante pourrait se passer des Etats Unis en tant que garant de la paix. Les Etats Unis resteraient, mais comme un membre parmi d'autres.  L'UE pourrait devenir le Paradis Fiscal des entrepreneurs authentiques. Elle pourrait alors financer l'OTAN avec la recette détournée actuellement par l'évasion fiscale, en libérant les Investissements à Très Long Terme (ITLT, 30 à 100 ans) permettant de s'adapter au changement climatique, de combattre la destruction des écosystèmes, le cyber-terrorisme et la guerre psychologique.

In June 2016, the people of the United Kingdom (UK) voted to let their government negotiate Britain's exit (Brexit) from the European Union (EU).  Formal negotiations are progressing. Within one year, probably a bit more, the UK will no more be a member of the EU. Unless Euripides’ Law[i] plays some tricks.

En Juin 2016 le peuple britannique  a voté que son gouvernement négocie avec Bruxelles comment le Royaume Uni (RU) sortira de l'Union Européenne (Brexit). Ces négociations progressent. D'ici un an ou un peu plus le RU ne sera plus membre de l'UE. A moins que la Loi d'Euripide[i] ne vienne troubler le jeu. 

Within the UK, the people of Ireland and Northern Ireland are the first to face unforeseen and critical consequences: Will the Good Friday Agreement (1998) become obsolete?

Ce sont les peuples de la république d'Irlande et de l'Irlande du Nord qui font face les premiers aux conséquences critiques et imprévisibles du Brexit: L'Accord du Vendredi Saint (1998) sera-t-il caduc? 

With this agreement, the EU managed erasing the border artificially separating them.

Par cet accord, l'UE avait réussi à effacer la frontière qui les séparait artificiellement. 

This formally ended a state of conflict punctuated by war and terrorism which, in practice, prevailed since Elizabeth the First…
  
Ce fut la fin d'un conflit ponctué de guerres et d'actions terroristes qui en pratique durait depuis le 16e siècle. 

It means that the Irish people have a case to finally unite, and stay in the EU where they already belong, while keeping with the UK any trade and other agreements.

Cela signifie que le peuple irlandais pourrait envisager légitimement de se réunir, et de rester dans L'UE à laquelle les deux pays appartiennent déjà, tout en gardant avec le RU des accords commerciaux et autres. 

A similar request from Scotland would then probably follow.

L'Écosse suivrait alors probablement avec une requête similaire. 

 The scenario now in progress could end with the termination of a three-centuries-old union of kingdoms which, formally, never ceased to consider themselves as sovereign nations. Which would be a catastrophe for the Free World. Probable? No. But no more impossible.

 Le scénario qui se déroule maintenant pourrait aboutir à la fin d'une Union tricentenaire de royaumes qui, formellement, n'ont jamais cessé de se considérer chacun comme souverains. Ce qui serait une catastrophe pour le Monde Libre. Probable? Certainement pas. Mais ce n'est plus impossible.  

Several times since his election, Donald Trump, President of the United States, confirmed his previous statements during meetings in Europe and the Middle East: NATO Members should consider with a grain of salt the United States’ readiness to apply the One for All, All for One Rule which inspired the North Atlantic Treaty.

Plusieurs fois depuis son élection, Donald Trump, Président des États Unis, a reconfirmé ses déclarations  pendant des réunions en Europe et au Moyen Orient: Les membres de l'OTAN ne doivent  plus prendre qu pied de la lettre l'engagement de son pays à appliquer la règle du Un pour Tous, Tous pour Un qui inspira le Traité de l'Atlantique Nord. 

The EU immediately reacted by backing Angela Merkel’s statement: From now on, we Europeans are on our own.

L'UE avait aussitôt réagi en soutenant la réponse d'Angela Merkel: Désormais, nous Européens ne devons compter que sur nous-mêmes. 

Almost at once, Trump had announced the Clichexit scenario (for Climate Change Exit): his government will step out of the Paris Agreement signed by 195 countries last year to jointly address Climate Change.

Peu après son élection, Trump avait annoncé le Clichexit (Exit Changement Climatique): Son gouvernement est sorti de l'Accord de Paris signé par 195 nations en 2016 pour relever ce défi ensemble. 

 Within days, a joint declaration signed by Germany, France and Italy reminded that this agreement cannot be renegotiated.

 Une déclaration commune signée par la France, l'Allemagne et l'Italie a rappelé que cet accord ne pouvait pas être renégocié.

More recently, remaining consistent with his program, Trump, without consulting allies, withdrew the U. S. commitment to the Nuclear Agreement with Iran, destabilizing further the Middle-East arena.

 Plus récemment, toujours consistant avec son programme, Trump a, sans consulter ses alliés, dénoncé l’engagement américain dans le traité nucléaire avec l’Iran, déstabilisant encore plus la situation au Moyen-Orient.

1
1949. The Air Bridge to rescue Berliners
despite a Soviet blockade demonstrated
beyond doubts  the U. S.'s moral
leadership as well as military
preeminence
1949. Le Pont Aérien permettant le
sauvetage des Berlinois victimes du
blocus soviétique démontra
 de façon évidente le leadership moral 
et militaire des Etats Unis.
The nations who signed the North Atlantic Treaty on April 4, 1949 were in a special state of mind.

 Les nations qui signèrent le Traité de l'Atlantique Nord le 4 Avril 1949 étaient dans un état d'esprit particulier.  

They took it as self-evident that the Free World does exist; that it consists of all nations accepting the Rule of Law, Universal Suffrage as source of sovereignty, and Separation of Powers; that they all understood that the Free World must make itself safe from all totalitarian threats; and they accepted to contribute to it through financial and military resources, while avoiding armed conflicts to settle their own disputes. And so they did.

Elles prirent l'existence du Monde Libre comme un fait acquis; qu'il est formé de toutes les nations qui acceptent l'État de Droit, le Suffrage Universel comme seule source de souveraineté, et la Séparation des Pouvoirs; que ce Monde Libre devait se protéger de toute menace totalitaire; et chacune acceptèrent d'y contribuer des ressources financières et militaires, tout en s'engageant à éviter les conflits armés pour régler leurs propres disputes. Et elles l’ont fait.

Pax Americana was a huge success for several decades.

La Pax Americana fut un immense succès pendant plusieurs décennies.

In 1949, the United States constituted by far the biggest wealth, industry, agriculture and scientific capability. Its military power was overwhelming compared to any nation, with the then unique advantage of nuclear armament. It was also perceived as a legitimate moral leader in virtue of its role in World War 2 and of the tremendous help it was providing through the Marshall Plan. It was implicit that the U. S. Government was the guarantor underwriting this defense capability, and the leader in all strategic decisions and in political relations with the United Nations. This all the more that, at that time, the Berlin Air Bridge feeding that city despite a Soviet blockade reminded all that the USSR, led by Josef Stalin himself, represented the obvious threat to the Free World surviving the war; and that nations in continental Europe, having been the causes, the originators and the crucial site of two world wars, had lost all credibility.

En 1949, les États Unis constituaient de loin la plus grande richesse, industrie, agriculture, et capacité scientifique. Sa puissance militaire était écrasante face à n’importe quelle nation, avec l’avantage alors unique de l’arme nucléaire. L’Amérique était aussi perçue comme le leader moral légitime, en vertu de son rôle dans la 2e Guerre Mondiale et l’aide formidable qu’elle apportait par le Plan Marshall. Il était implicite que le Gouvernement U. S. était le garant de la défense du Monde Libre, et le pilote dans toutes les décisions stratégiques comme dans les orientations données par les Nations Unies. Ceci d’autant plus que, à ce moment-là, le Pont Aérien vers Berlin contournant le blocus soviétique dirigé par Joseph Staline lui-même rappelait au monde entier que ce dernier représentait la menace évidente envers le Monde Libre ; tandis que toutes les nations de l’Europe continentale, ayant été les initiateurs, la cause, et le site essentiel de deux guerres mondiales, avaient perdu tout crédit.

The success remains obvious today: Considering that between 1910 and 1950 about one hundred million people died of consequences and repercussions of two world wars plus a few others, Pax Americana allowed for several decades a level of peace and prosperity unknown until now, especially in Europe. Whatever we may have been thinking of the United States’ leaders, corporations, successive Heads of State, and underlying motivations, we can feel some gratitude for the American people, who contributed to the Free World’s defense through the loss of a few hundred thousand lives and their taxes, without always understanding why they were paying (for they were not rich, that is a legend), and why they were risking their skins. They are present in Europe through various military graveyards which we should always treat with appropriate respect.

Le succès reste évident aujourd’hui: Considérant que de 1910 à 1950 ces guerres plus divers conflits annexes plus leurs conséquences et répercussions coutèrent environ cent millions de morts, la Pax Americana a assuré pendant les décennies qui suivirent un niveau de paix et de prospérité inconnu jusqu’alors, surtout en Europe. Quoi qu’on puisse penser des Chefs d’États et autres dirigeants publics et privés américains, et de leurs motivations sous-jacentes, nous devons une certaine gratitude au peuple américain, qui contribuèrent à la défense du Monde Libre plusieurs centaines de milliers de morts au combat et les taxes que tous subirent sans toujours comprendre pourquoi ils payaient (car ils n’étaient pas riches, c’est une légende), et pourquoi ils allaient risquer leur peau. Ils sont présents en Europe dans plusieurs cimetières militaires, que nous devons traiter avec le respect approprié.

Today, with or without Donald Trump, the game is over.

Aujourd’hui, avec ou sans Donald Trump, les cartes changent.

The European Union is now learning to count on its own resources for its security. Which, after all, was bound to happen sooner or later, Trump or no Trump. Why should one single nation bear such a burden, a nation which enjoys no overwhelming power anymore today, and in which political divisions are growing to the point that some are considering an impeachment of its President, and at least one State, California, the strongest in population and GDP, is openly talking of a Calexit?

L’Union Européenne apprend à ne compter que sur ses propres ressources pour sa sécurité. Et après tout cela devait arriver tôt ou tard, Trump ou pas Trump. Pourquoi faudrait-il qu’une seule nation supporterait un tel fardeau, une nation qui ne dispose plus d’une puissance absolument dominante, et chez qui les divisions politiques s’accroissent au point que certains envisagent un empêchement du Président, et qu’au moins un État, la Californie, le plus puissant en population et PIB, évoque ouvertement la possibilité d’un Calexit ?

Let us think of the future.

Pensons à l’avenir.

We attempt here a sketch of the scenario we could consider today for Europe, facing all its NATO allies, and appraising those of the world’s eleven key powers with whom we must work for peace while facing existing disagreements and disputes, and the chaotic hornets' nest called the Arab World. We think that these will be China, Egypt, India, Indonesia, Iran, Israel, Japan, Mexico, North Korea, Russia and Turkey (alphabetic order).

Nous esquissons ici le scenario que l’UE pourrait considérer face à tous les signataires de l’OTAN, et identifiant celles des onze puissances-clés dans le monde avec qui nous devrons travailler pour la paix, tout en faisant face à des disputes et désaccords potentiels, et au nid de frelons chaotique qu’est le Monde Arabe.

We should keep NATO alive, (see https://en.wikipedia.org/wiki/North_Atlantic_Treaty) simply taking act of the U. S. reconsidering from now on its ability and willingness to play the guarantor of last resource in case of immediate threat. This doesn’t mean at all that the US might step out of the alliance. Actually the occasion is right for us Europeans to pay a tribute to John (Jack) D. Hickerson who, according to history, drafted the treaty almost single handed within two weeks. He certainly didn’t expect that his text would last that long. His statue somewhere could serve as reminder of this moral debt.
Nous devons maintenir l’OTAN en vie, (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_du_trait%C3%A9_de_l%27Atlantique_nord) tout en prenant acte de ce que les États-Unis remettent en question leur capacité à, et leur volonté de rester le garant souverain en cas de menace immédiate. Ceci ne veut pas du tout dire que les États-Unis sortiraient de l’Alliance. Au contraire, nous pourrions même honorer la mémoire de John (Jack) D. Hickerson qui rédigea tout seul le brouillon de ce traité en deux semaines. Il ne prévoyait certainement pas que son texte vivrait si longtemps. Sa statue quelque part pourrait entretenir la dette morale que le monde a envers lui.

NATO was born for the U. S. to guarantee European security. It’s time we reconsider all the assumptions.

L’OTAN est née pour que les États Unis puissent garantir la sécurité en Europe. Il est temps de reconsidérer toutes les hypothèses.

We submit that the guarantor should from now on be… NATO itself, being entrusted with the proper authority vis a vis each member, including the U. S. if it decides to remain a member, which is quasi-certain; without the U. S. if, in the course of unforeseeable events, it could return to its pre-1917 policy of total independence, as Donald Trump’s body and Twitter language seem to hint when acting the poker player who might hold four aces.

Nous proposons que le garant soit désormais… l’OTAN elle-même, parce qu’elle serait dotée de l’autorité adéquate vis-à-vis de chaque membre, y compris les États-Unis si ils décidaient de rester membre, ce qui est quasi-certain ; sans les États-Unis si, dans le cours d’évènements imprévisibles, ils revenaient à leur politique d’indépendance d’avant 1917, comme semblent l’indiquer le langage gestuel et twitterisé de Donald Trump quand il imite le joueur de poker qui pourrait tenir quatre as.

All members should contribute fairly to its resources, for it is perfectly true that the U. S. have been supporting more than their share, but at same time have overburdened NATO to make it fit with their own ambitions and perceived security needs. The U. S. in 2016 supported 72% of a total budget of $ 918 billion (The UK comes second with 6.5%, France comes third with 4.8 %.) These contributions are indirect (Germany’s defense forces, for instance, are part of NATO, and are equipped and organized for effective participation to NATO’s missions), and direct (NATO owns its own equipment for aerial defense, for command, control and communication systems…)

Tous les membres devraient contribuer équitablement à ses ressources, car il est parfaitement exact que les États-Unis ont supporté bien plus que leur part, mais il est aussi vrai qu’ils ont surchargé l’OTAN pour le faire obéir à leurs propres ambitions et à leur sécurité telle qu’ils la percevaient. L’Amérique a participé en 2016 à 72% d’un budget de $918 milliards (Le Royaume Uni est 2e avec 6,5%, la France est 3e avec 4,8%.) Ces contributions sont indirectes (ainsi les forces allemandes par exemple sont partie de l’OTAN et sont équipées et organisées pour participer efficacement aux missions de l’OTAN) et aussi directes (l’OTAN possède son équipement propre par la défense aérienne et pour les systèmes de commandement, contrôle et communication.)

The direct cost to Al Qaeda of the 9/11 attack was far 
less than $ 50,000. This was possible because it was a 
suicide mission inspired by transcendantal motives. / 
Le coût direct de l'attaque du 11/9/01 d'Al Qaeda 
sur les tours du WTC fut de moins de $50 000. C'était 
possible parce que c’était une mission 
suicide inspirée par des motifs transcendants.

If NATO costs close to $ 1 trillion, it is at same time thanks to the US, and its fault, because it helps the US maintain a completely oversized defense organization, in which Air Force, Navy and Army duplicate weapon systems, and intelligence agencies compete with each other. This oversizing being partly fed by a paranoiac policy when identifying and sizing Friend or foe. And yet, on 9/11/2001, a few Muslim terrorists trained in the U. S. as pilots at a cost of a few thousand dollars each, motivated for suicide, armed with two GPS worth six hundred dollars apiece, took control of two airliners and crashed them on the World Trade Center in New York. They taught us that the world has changed. The last time the lesson was repeated was last month (May 13) in Indonesia, where three bombs in front of three catholic churches made around 50 victims.

Si l’OTAN coute près de mille milliards, c’est à la fois grâce aux États-Unis, et de leur faute, parce qu’elle les aide à entretenir un système de défense démesuré dans lequel l’Air Force, la Marine et l’Armée doublonnent les systèmes d’arme, et dans lequel les agences de renseignement sont en concurrence entre eux. Ce surdimensionnement est aussi nourri par une évaluation paranoïaque quand il s’agit de distinguer et d’évaluer l’ami et l’ennemi. Et cependant, le 11 Septembre 2001, une poignée de terroristes islamiques ayant reçu aux États-Unis un entrainement coutant quelques milliers de dollars, motivés pour une mission suicide, armés de deux GPS coutant 600 dollars pièce, s’emparèrent des commandes de deux avions de ligne et les ont fracassés sur le World Trade Center de New York. Ils nous ont enseigné que le monde avait changé. La dernière fois que cette leçon fut répétée fut le 13 Mai en Indonésie (Surabaya) où trois bombes posées devant trois églises catholiques ont fait une cinquantaine de victimes.

We could reconsider NATO’s missions and needs using more of the Apollo XI planning tools and less of the next quarterly forecast favored by Financialization.

Nous pourrions reconsidérer les besoins de l’OTAN en utilisant plutôt les outils de la planification stratégique à long terme d’Apollo XI que ceux de la prévision du prochain trimestre chers à la Financiarisation.

We suggest that NATO’s future weaponry definition be revised to take into account today’s new forms of aggression, and other major dangers, which may require completely different armament or no armament at all: population change with special attention to causes inciting sudden migration, climate change, possible destruction of ecosystems, control and piracy of information, psycho-manipulation by ideology propaganda using social networks, and surprise terrorist action killing and maiming at random innocent children, women and seniors.

Nous suggérons que la définition des armements futurs de l’OTAN prenne en compte les formes nouvelles de l’agression et des dangers majeurs lesquels peuvent demander des armements tout à fait différents ou même pas d’armement du tout incitant a des migrations soudaines : changement climatique, destruction d’écosystèmes, manipulation et piratage de l’information, psycho manipulation par propagande idéologique utilisant les réseaux sociaux, actes terroristes tuant et blessant des enfants, femmes et seniors innocents.

NATO’s policy statement should emphasize that NATO is more interested in contributing to world peace, and in eradicating war and violence as a way to settle dispute never mind the circumstances, than in defending European interests, or specific interests of any of its members.

La politique déclarée de l’OTAN devrait insister sur ce qu’elle recherche plus,  quelles que soient les circonstances, à contribuer à une paix mondiale et à éradiquer la guerre en tant qu’ instrument pour régler les disputes, qu’à défendre les intérêts européens, ou ceux de tel ou tel de ses membres.

But we suggest that those members of NATO who also are members of the EU add to their contribution a new NATO-Europe Intelligence Unit. Its missions will be decided by Europe. it will be specialized in the eleven key powers already listed, which can have goals and interests synergistic with, or conflicting with Europe’s, and may live crises with possible violent consequences for world peace while constituting opportunities for cooperation. With each of them, we need a red telecom line. We must agree on what we agree, and agree on what we disagree. We must agree to update positions frequently. We must try to share visions of the future to update agreements. We should prepare with Putin how we shall relate with Russia after Putin; prepare it also, silently, with Putin’s successor presently in jail. And the same with the future Mohandas Gandhi, Nelson Mandela and Aung San Suu Kyi… and with each nation who hasn’t yet assimilated what makes a legitimate sovereign out of a people.

Mais nous suggérons que les membres de l’OTAN qui sont aussi membres de l’UE ajoutent à leur contribution un Service de Renseignements OTAN-Europe. Ses missions seront décidées par l’UE seule. Elle sera spécialisée dans les onze puissances-clés déjà nommées, dont les objectifs et intérêts peuvent parfois similaires à, parfois conflictuels avec ceux de l’Europe. Elles peuvent traverser des crises dont les conséquences pourraient être néfastes pour la paix du monde et en même temps créer des opportunités de coopération. Avec chacun d’elles, il nous faut un téléphone rouge. Nous devons savoir quand nous sommes d’accord, ou bien être d’accord sur la nature exacte des désaccords. Nous devons convenir de mettre régulièrement à jour nos positions sur ceux-ci. Nous devons tenter de partager nos visions du futur pour faciliter ces mises á jour. Nous devons partager avec Poutine notre future relation avec la Russie après Poutine ; et la préparer aussi, silencieusement, avec le successeur possible de Poutine qui est emprisonné en ce moment.  Et de même avec les futurs Mohandas Gandhi, Nelson Mandela et Aung San Suu Kyi… et avec chaque nation qui n’a pas encore assimilé ce qui fait qu’un peuple devient légitimement souverain.

Muhammad Mossadegh, Iran's 
Prime Minister elected by a 
legitimate 
parliament, 1951-53 / 
Mossadegh, Premier Ministre 
de l'Iran élu démocratiquement
1951-53.

NATO should make it crystal-clear that not only will it not allow war between its own members, but it will then impose by force immediate, unconditional surrender to all fighting parties without distinction; and that it is ready to participate to any mission ordered by the United Nations (UN) to impose peace to war-waging parties the same way anywhere on the planet, whenever the UN’s Security Council decides that a conflict elsewhere is becoming an uncontrollable threat to world peace. As happened in the Middle East since 1948 around Israel and Palestine, and in Iran in 1951-53, where two ruthless dictatorships resulted of the deposition engineered by the CIA and the British Intelligence Service of Prime Minister Mohammad Mosaddegh, legally elected in impeccable conditions, see https://en.wikipedia.org/wiki/Mohammad_Mosaddegh[ii] The NATO of tomorrow should use the same competences and information the other way round, so that when dissidents come out of jail and of camps to become Prime Ministers, they already know Europe, as a friend and ally, with no secret agenda.

L’OTAN devrait diffuser en termes limpides le message que non seulement elle interdira la guerre entre ses membres, mais qu’elle imposera par la force la reddition immédiate et sans conditions aux combattants sans exception: et qu’elle est prête à participer à toute mission demandée par les Nations Unies (ONU) pour imposer la paix à d’autres parties combattantes n’importe où dans le monde, chaque fois que le Conseil de Sécurité de l’ONU décidera que ce conflit est en train de créer une menace incontrôlable à la paix mondiale. Comme cela est arrivé depuis 1948 entre Israël et la Palestine puis le Monde arabe, et en Iran en 1951-53 quand deux dictatures brutales résultèrent de la déposition et l’emprisonnement, organisée par la CIA et l’Intelligence service britannique, du Premier Ministre Mohammad Mosaddegh, légalement élu dans des conditions impeccables, voir https://en.wikipedia.org/wiki/Mohammad_Mosaddegh[ii]. L’OTAN de demain devra user des mêmes compétences et informations dans l’autre sens, de sorte que quand des dissidents politiques sortent des prisons ou des camps pour devenir Premiers Ministres, ils savent déjà que l ‘UE  est un ami et allié et n’a pas d’agenda secret
.
Wars today are rooted in religious, ideological, and transcendent assumptions giving a sacred dimension to a Them and Us paradigm.

Les racines des guerres d’aujourd’hui sont religieuses, idéologiques, fondées sur des hypothèses transcendantes qui donnent une dimension sacrée au paradigme du Eux contre Nous.

Take one example. There is one fundamental principle on which Palestinians and Israelis agree in full: They firmly refuse separation of Religion and State. Israel is a Jewish Republic. Palestine wants to be an Islamic Republic. In both countries, the Them and Us paradigm is declined to its logical end. War, terrorism, spontaneous violence, general insecurity, hostile settlements have been firmly built in this agreement in 1948.

En voici un exemple: Il est un principe fondamental sur lequel Palestiniens et Israéliens sont pleinement d’accord. Tous deux refusent fermement la Séparation de la Religion et de l’État. Israël est un État juif. La Palestine veut être une République Islamique. Dans les deux nations, le paradigme du Eux contre Nous est poussé jusqu’á sa fin logique : La guerre, le terrorisme, la violence spontanée, l’insécurité générale, la colonisation forcée de territoires se sont complètement enracinés dans cet accord depuis 1948.

NATO’s policy statement should include a doctrine statement to all followers and inspirational leaders of any organized ideologies and religions, that NATO considers any claimed sovereignty, whether of a historical or conceptual or hereditary or transcendent and any other nature, as a potential danger for Mankind if the Security Council of the UN assesses it aggressively infringes on a sovereignty that is already legitimated by the Rule of Law; unless its inspirational leaders publicly accept that the sole sovereign law in their country of residence is the one elaborated by legislative process, adopted by vote of a parliament elected through universal suffrage, in front of which all citizens and residents are treated as equals without any exception of age, sex, religion, ethnic origin, language, unusual but harmless behavior, or other.

La politique déclarée de l’OTAN s’adressant à tous les leaders religieux ou idéologiques et leurs fidèles devrait spécifier qu’elle considère toute affirmation de souveraineté, qu’elle soit de nature historique, conceptuelle, héréditaire ou transcendante ou autre, comme un danger potentiel pour l’Humanité chaque fois que le Conseil de Sécurité de l’ONU estime que cette prétendue souveraineté est en conflit avec une souveraineté déjà légitimée par le seul État de droit.

Any ideology that can be described as “nationalist” because it is based on any such Them and Us assumption will be considered as potentially dangerous for the same reasons. Such assumptions always imply that a specific population, never mind how defined, may claim to special rights compared with others; be these rights based on divine mission or other divine right, or on proclaimed genetic superiority, or on a position in history justifying either an allegedly proven superiority or a damage suffered in the past that deserves compensation, or on self-assessed superiority in “progress”, “civilization”, “reason”, or “development”, etc.

Toute idéologie qui peut être qualifiée de « nationaliste » parce qu’elle fonderait une citoyenneté en termes de Eux contre Nous sera considérée comme potentiellement dangereuse pour les mêmes raisons. De tels termes impliquent toujours qu’une certaine population, définie peu importe comment, aurait droit à certains droits privilégiés, que ces droits soient fondés sur une mission divine, un droit divin, ou une supériorité génétique autoproclamée, ou une position dans l’histoire justifiant soit une supériorité déjà démontrée, soit un dommage subi dans le passé donnant droit à une compensation, soit une supériorité autoproclamée justifiée en termes de « progrès », « civilisation », « raison », ou « niveau de développement », etc.

However, NATO members should recognize that critics and complaints expressed by the U. S. regarding the excessive share of resources which it contributed in the past to defense of the Free World are legitimate. We move that NATO’s members will set a scenario for the next decade during which the US contribution to NATO’s resources will be reduced by two thirds, while NATO’s total resources expressed in constant U. S. dollars would be reduced by one third. This unless the United States decide to withdraw from NATO.

Cependant, les membres de l’OTAN devraient reconnaitre que les critiques et plaintes exprimées par les États-Unis en raison des ressources excessives qu’ils ont contribuées dans le passé à la défense du Monde Libre sont légitimes. Nous proposons que les membres de l’OTAN définissent un scénario pour la prochaine décennie pendant laquelle leur contribution aux ressources de l’OTAN sera réduite des deux tiers, tandis que le total de ses ressources serait réduit d’un tiers. Sauf évidemment si les Etats Unis décident de sortir de l’OTAN.

The U. S., the United Kingdom and France are NATO’s three members already capable of nuclear dissuasion and retaliation. All of NATO’S members should agree that NATO be equipped with its own nuclear armament, on which its chief commanding officer would have sole authority in certain circumstances, for the sole purpose of guaranteeing the territory of each of its members as a sanctuary protected by the certainty of immediate retaliation.

Les Etats Unis, le Royaume Uni et la France sont les trois membres de l’OTAN capables de dissuasion nucléaire. Tous les membres de l’OTAN devraient convenir que l’OTAN doit avoir son propre armement nucléaire, sur lequel la seule autorité serait le Conseil de l’OTAN, l’objectif permanent étant de garantir le territoire de tout membre comme un sanctuaire protégé par la certitude de représailles immédiates. En tel cas, l’autorité sur la dissuasion pourrait être déléguée au Comité Militaire qui aurait autorité sur la force de dissuasion en cas de menace extérieure exigeant une réaction rapide. La délégation serait effective si un quorum adéquat du Conseil constate la réalité de l’agression.

To achieve this, NATO’s members should define what would be the exact circumstances in which the last resort of nuclear retaliation should be used, and what should be the chain of command executing it according to various possible scenarios, of course revisited at regular intervals.

Pour ce faire, les membres de l’OTAN devraient définir quelles seraient les circonstances dans lesquels la dissuasion nucléaire serait utilisée en dernier recours, et quelle serait la chaine de commandement qui l’exécuterait suivant des scénarios possibles, qui seraient réévalués périodiquement.

An alternative is that France and the UK would decide to contribute their own nuclear dissuasion system (Force de Frappe) to NATO, if other NATO-EU members accept to contribute financially to France’s and Britain’s historical and operating costs incurred in it (you may have noticed that both nations need the money…).

Une alternative serait que la France et le Royaume Uni décident de contribuer leur propre défense nucléaire à l’OTAN, si d’autres membres de l’UE et de l’OTAN acceptent de contribuer financièrement aux couts opérationnels et historiques de ces systèmes. (On remarquera que les deux pays ont besoin d’argent…)

NATO should make it clear that any military operation it would undertake outside the territory of its members will only be as part of a mission ordered by the UN and solicited by the nation to which belongs the territory targeted by this operation. It has been more or less the case in the past. Let it be the case beyond any suspicion.
L’OTAN devrait déclarer que les circonstances dans lesquelles elle participerait à une opération militaire en dehors du territoire de ses membres ne pourraient être considérées que si la mission a été demandée par l’ONU et sollicitée par la nation dont le territoire est agressé. Ce qui fut le cas dans le passé. Qu’il soit clair que ce serait toujours le cas dans l’avenir.
As well, in order to absolutely avoid circumstances in which NATO might happen to be the initial user of nuclear armament, it should make it clear it is capable of sending by air combat-ready forces anywhere in the world within a week at most, these forces being always trained and prepared to train and support forces of local government which, through the UN, would have requested assistance.
Aussi, , l’OTAN devrait faire savoir clairement que, afin d’empêcher totalement toute circonstance sous lesquelles elle pourrait être amenée à être le premier agresseur utilisant l’arme nucléaire, qu’elle est capable d’envoyer par air des forces aptes au combat en moins d’une semaine, ces forces étant entrainées et prêtes à entrainer les forces du gouvernement local qui a demandé assistance par le canal des Nations Unies.
A tax reform to finance NATO, first through recovery of tax revenues diverted by tax havens, will make of the EU the supreme tax haven, but only for businesses and entrepreneurs.
Une réforme fiscale capable de financer l’OTAN grâce à la récupération de revenus fiscaux aujourd’hui accaparés par les paradis fiscaux, fera de l’UE le paradis fiscal suprême, mais seulement pour les entreprises et les entrepreneurs.
The cost to the EU of tax evasion monitored by financialization operators and tax havens through their Overseas Financial Services (see Murphy’s report on Tax Havens at http://www.taxresearch.org.uk/Documents/CreatingTurmoil.pdf) is around half a trillion dollars, i. e. the same order of magnitude than NATO’s future budget.
Ce que coûte à l’UE l’évasion fiscale pilotée par les opérateurs de la financiarisation et les paradis fiscaux à travers leurs services financiers offshore (voir le Rapport Murphy sur les paradis fiscaux à http://www.taxresearch.org.uk/Documents/CreatingTurmoil.pdf) est de l’ordre de cinq cent milliards, ce qui est l’ordre de grandeur du futur budget de l’OTAN.
A tax reform eradicating tax havens by gradual shift from Income Tax to Tax on Net Assets should allow that recovered tax revenues would finance NATO’s budget. But there is more…
Une réforme fiscale qui éradiquerait les paradis fiscaux en remplaçant par étapes tous impôts sur les revenus par un Impôt sur le Patrimoine (Projet IPP/TAN) ferait en sorte que les revenus fiscaux récupérés couvriraient le budget de l’OTAN. Mais il y  plus…
Comité Bastille's tax reform project, by gradually replacing all Income Tax, land tax and inheritance tax by a Tax on Net Assets (NAT) of physical persons only, is the only one that will put an end to tax havens, who were born in 1929 precisely because Income Tax was generalized from 1900-1915 onwards, and for the sole purpose of avoiding this form of taxation.
Le projet de réforme fiscale du Comité Bastille démontre qu’un tel remplacement par étapes de tous impôts sur les revenus, de la taxe foncière, les droits de succession et de l’Impôt sur le Patrimoine Immobilier par un Impôt sur le Patrimoine Passif (IPP) des seules personnes physiques signifiera la fin à terme des paradis fiscaux, qui furent fondés en 1929 simplement parce que l’impôt sur le revenu avait été généralisé (1900-1915), dans le seul but de contourner cet impôt. 
The foreseeable abolition of all Income tax will favor private, very long term (30-100 year) investments. They became impossible since the fatal accumulation of world debt plus the growing confusion of money supply and public debt, allowing short term profits at no risk for the global oligopoly of systemic banks[iii], their clients and services suppliers, increases the power they agree to impose on nations and businesses. From the forties to the seventies very long term investment was taken over by the State. Now most of European nations are paralyzed by excess debt. The EU should favor a new Bretton-Woods creating a new monetary order. After all, present difficulties were predicted by John Maynard Keynes at the Bretton-Woods conference when he proposed a new monetary standard which he called Bancor. In 2008, Zhou Xiaochuan, then President of the People’s Bank of China, already proposed that Keynes’ project be revisited. An IMF study supported it in April 2010, see http://www.imf.org/external/np/pp/eng/2010/041310.pdf. In March 2016, Prof. Francois Morin, of Toulouse University’s Economy Department, wrote a book on his research, proposing how it could be implemented today in L’Economie Politique au XXIe Siècle. In the U. S, Inequality.org defends a tax on net assets. Several think tanks including Comité Bastille are presently working on promoting this monetary reform, merged with the tax reform proposed here.
L’abolition de tout Impôt sur tout revenu favorisera les investissements privés à très long terme (30-100 ans). Ils sont devenus impossibles depuis la fatale accumulation de dette dans le monde, plus la confusion croissante de la masse monétaire et de la dette publique qui permet des profits à court terme sans risques à l’oligopole global des banques systémiques[iii], à leurs clients et aux services financiers, et accroit le pouvoir qu’elles imposent d’un commun accord sur les nations et les entreprises. Pendant les années 1950-80 l’investissement à très long terme était assuré par les États. Maintenant la majorité des nations européennes est paralysée par l’endettement. L’UE devrait favoriser un nouvel accord du type Bretton-Woods créant un nouveau système monétaire. Après tout la crise actuelle fut prédite par John Maynard Keynes à la conférence de Bretton-Woods quand il proposa un nouvel étalon monétaire qu’il appelait Bancor. En 2008, Zhou Xiaochuan, alors President de la Banque Populaire de chine, proposa déjà que ce projet de Keynes soit réenvisagé. En Mars 2016, le Prof. Francois Morin, de l’Université de Toulouse, rendit compte de ses recherches sur le sujet, proposant comment il pourrait etre mis en pratique aujourd’hui dans L’Economie Politique au XXIe Siècle Aux États Unis, Inequality.org propose une Taxe sur l’Actif Net. Plusieurs groupes de réflexion dont le Comité Bastille travaillent aujourd’hui sur une telle réforme monétaire, combinée avec la réforme fiscale proposée ici.

The progressive Tax on Net Assets will constitute the tool for setting limits to inequality in wealth, and gradually abolish the economic model by which Financialization presently governs the world. As wealth grows faster than GDP, it can be limited by a Law on Budget Discipline, imposed by a sovereign authority inspired by the Swiss Federal Finance Control Agency (Eidgenössische Finanzkontrolle). It will maintain deficits within the bracket where it is more than compensated by creation of real productive assets, by active population growth and education for next generations, while slowly but automatically reducing Tax Pressure (total taxation as % of Gross Domestic Product) as well as favoring thrift and private investments.

Un Impôt progressif sur le Patrimoine Passif ou Taxe sur l’Actif Net constituera l’outil imposant des limites sur l’inégalité des patrimoines, et abolira graduellement le modèle économique dans lequel la Financiarisation gouverne le monde. Comme le patrimoine grandit plus vite que le PIB, cet impôt sera limité par un mécanisme souverain de discipline budgétaire inspiré du Contrôle Fédéral des Finances suisse (Eidgenössische Finanzkontrolle). Il imposera que les déficits soient plafonnés de façon à être surcompensés par les investissements à très long terme créant des actifs productifs réels, par la croissance de population et par l’éducation, ce plafond réduisant lentement mais structurellement la pression fiscale (ratio du prélèvement fiscal total sur le PIB),
 le tout favorisant aussi l’épargne et l’investissement privé.

Switzerland is an old European nation, and the oldest democracy in Europe. It is the richest country in the world in actual assets per capita and life expectancy. Its tax code is the closest from our proposed code, with a Federal Income Tax of only 8% and a progressive Tax on Wealth, meaning Net Assets of physical persons only, from 0 to 3%. We could pick a worse model…

La Suisse est une vieille nation européenne et la plus vieille démocratie en Europe. Elle est le pays le plus riche du monde en termes de patrimoine par tête et d’espérance de vie. Son code fiscal est e plus proche de celui proposé ici, avec un Impôt fédéral sur le revenu de seulement 8% et un impôt fédéral sur la fortune, c’est-à-dire de l’actif net, des seules personnes physiques progressif de 0 à 3%. On pourrait choisir un plus mauvais modèle…

We motion that the Swiss Confederation be invited to join the EU and NATO (with whom Switzerland already has cooperation agreements), it being understood that aligning tax on wealth and income tax in Europe with the figures in the Swiss Tax Code will be considered as the first major step toward abolition of Income Tax. Businesses will pay no more taxes. Their stockholders will pay instead, through tax on wealth, but the formidable consequences of such a level of long term investments on the European economy[iv] will be such that they will get more than their money back, with a peaceful and healthy planet as a bonus.


Nous proposons que la Confédération Helvétique soit invitée à entrer dans l’Union Européenne et dans l’OTAN (avec qui la Suisse a déjà des accords de coopération), étant entendu que l’alignement de la fiscalité européenne sur le revenu et le patrimoine avec les chiffres suisses soit considéré comme la première étape vers l’Abolition de l’Impot sur le revenu. L’entreprise ne paiera plus d’impôts, ses actionnaires en paieront à sa place à travers l’IPP/TAN, mais les formidables conséquences d’un tel niveau d’investissements à long terme sur l’économie européenne[iv]  sera tel qu’ils s’y retrouveront largement, avec en prime une planète en paix et en bonne santé.


 André Teissier du Cros, President honoraire et co-fondateur, Comité Bastille.





[i] It is not the worst, it is the unexpected that happens. Ce n'est pas le pire, c'est l'inattendu qui arrive. Euripides, circa 500 B. C. 
[ii] If our French readers feel somewhat smug reading about old Anglo-Saxon misdeeds in the Middle East, I have some similar stories to recall about protection of French oil or uranium interests in ex-French colonies in Africa which are worth their grain of salt. / Si nos lecteurs francais sourient des mauvaises actions commises par les Anglo-saxons au Moyen Orieent j'ai des histoires similaires sur la protecion d'intérets francais dans le pétrole et l'uranium qui valent leur pesant de cacahuètes.
[iv] For France alone, our model simulating the reform shows that a tax revenue of around $250 billion (2014 figure) represented by all income taxes, land tax (taxe foncière), inheritance tax and present wealth tax (ISF) would be replaced by the same revenue coming from Tax on Net Assets of physical persons only. The double stimulus of abolition of Income Tax and higher taxation of dormant assets than of productive assets could mobilize annually $100 billion worth of long term private investments in quasi-equity, or 8% per year of total private French wealth./ Pour la France seule, notre modèle simulant cette réforme montre qu'un revenu fiscal d'environ $250 milliards (chiffres 2014) representé par tous impots sur les revenus (IR), la taxe foncière, les droits de succession et l'impot sur le patrimoine actuel (IPI) serait remplacé par un revenu égal venant de l'IPP/TAN sur les seules personnes physiques. La double stimulation venant de l'abolition de l'IR et une taxation plus forte sur les actifs dormants que sur les actifs productifs pourrait mobiliser €100 milliarda par an pendant dix ans, soit 8% du patrimoine privé.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire