lundi 7 décembre 2015

La France est debout depuis 1944. Ne laissez pas les Le Pen l'agenouiller devant les pires fantômes de son passé.

Le FN est un parti d’extrême droite parce qu'il est réactionnaire. 
Les réactionnaires sont ceux qui proposent le retour en arrière, vers un bon vieux temps mythique qui n'a jamais existé. 
Il vous propose donc de répéter les pires erreurs de notre passé en vous les emballant comme des nouveautés et des solutions miracles. C'est pourquoi la seule priorité Dimanche prochain est de les arrêter en votant contre eux, quelle(s) que soi(en)t la (les) listes en face. Oui, je sais que vous êtes amers, écœurés par la classe politique actuelle et par nos gouvernements, surtout depuis 2007. Moi aussi, souvent. Mais il faut oublier nos déceptions pendant quelques jours, d'autant plus que la bataille pour la République laïque est tout sauf perdue. Dimanche dernier, plus de sept Français sur dix ont voté pour elle. Comme disait Augereau, on a encore le temps d'en gagner une.

Le FN dit:
  • Sortir de l'Euro, revenir au bon vieux Franc qu'on peut dévaluer à plaisir comme avant 1959 en faisant chaque fois baisser le niveau de vie des Français tout en leur faisant croire qu'il a augmenté puisque leur salaire en Franc a grimpé. Oublier vite que le patrimoine des Français les place parmi les dix peuples les plus riches du monde, on se demande comment ils ont fait. Non, il vaut mieux fermer nos frontières et encourager les nations étrangères à en faire autant pour casser net nos exportations. Vive le Protectionnisme comme dans les années 30 quand l'Europe comptait des millions de chômeurs et attendait la guerre mondiale.
  • Sortir de l'Union Européenne bien sur, pleine de tous ces peuples qui ne sont pas français donc dont il faut a priori se méfier. Le FN, c'est la méfiance, puis l'hostilité, puis la haine envers tous ceux qui ne sont pas Français de souche (et encore, à bien vérifier). L'Europe, depuis 1957, a ruiné la France et saigné les Français, dit-il. Sérieusement, le croyez vous vraiment?
  • En finir avec la laïcité bien sur. La France, pays chrétien et de race blanche! Quelle religion avez-vous dit au juste? Pas exactement chrétienne, ce serait trop facile! Catholique? Et encore, pas n'importe quel catholicisme! Pas celui du Père Teilhard de Chardin, des Pères Lacordaire et Lamennais, fondateurs de la Séparation Eglise-Etat, même pas celle de Georges Bernanos, bon royaliste français qui s'épouvantait de voir les Fascistes espagnols fusiller avec la bénédiction de l’évêque des paysans illettrés dont le seul crime était d'avoir voté républicain, non! Une église officielle, celle dont la France est la fille aînée, celle qui permet de bien reconnaître les bons Français chaque Dimanche et de séparer le bon grain de l'ivraie... 
  • Chasser ou au moins décourager les étrangers, ceux qui ne sont pas de chez nous: Autrefois les Juifs à toutes les époques jusqu'à 1940-44 sous les lois scélérates de l'Etat de Vichy que nombreux militants du FN regrettent tant; protestants depuis 1685 jusqu'à la Révolution... Marion Maréchal Le Pen a bien dit que les Musulmans seront toujours des Français de seconde classe. On avait déjà été bien trop coulants avec les Italiens (voir les vêpres marseillaises de 1881 et d'Aigues-Mortes en 93), puis les Arméniens, Polonais, Espagnols, Portugais, ce n'est pas étonnant qu'on ait sombré dans la décadence en laissant entrer des millions de Maghrébins, libanais, syriens et autres. Il faut revenir au Droit du Sang, donc renoncer au Droit républicain du Sol établi depuis 1791.  Bravo, répond Daech. Et les Français (de souche ou autres), eux, sont des hérétiques débauchés et décadents qui dégradent l'humanité, il faut donc les faire sauter, Allah est grand. Un œil pour un œil, une dent pour une dent, jusqu'à ce que le monde soit aveugle et édenté.
  • Revenir à la royauté, pourquoi pas? Etre citoyen, c'est républicain, c'est démocratique, bien sur, bon, mais être sujet du roi, cela en impose... même si sous Louis XVI l'espérance de vie de ses sujets était de vingt-cinq ans ce qui était parmi ses moindres soucis, le pauvre homme, les finances du royaume étaient en si mauvais état qu'il ne savait plus à qui emprunter!
  • Sécurité d'abord. Oui à l'Etat policier. Perquisition! Vos papiers! Répétez donc voir comment vous vous appelez? Remplissez ce formulaire. Non, on ne vous demande pas votre race, c'est quand même trop vieux jeu et nous sommes un Etat moderne. Mais mettez votre groupe ethnique et votre religion, c'est obligatoire. Vous ne savez pas quoi répondre malgré toutes les options qu'on a mises? Mais d'ou sortez-vous donc?


Ce que nous deviendrons si nous laissons les Le Pen prendre le pouvoir nous fera regretter avec des larmes le bon vieux temps ou François Mitterrand accusait De Gaulle de Coup d'Etat permanent, ou Nicolas Sarkozy se promenait dans le yacht d'un ami, et ou François Hollande s'échappait en scooter.
A tous les élus ou candidats qui participent aux régionales et qui hésitent aujourd'hui à se désister en faveur de la liste qui est plus capable de rassembler l'unité républicaine, permettez-moi de rappeler que le Général de Gaulle, à qui nous devons la Constitution actuelle (oui, avec tous ses défauts que je connais), avait bien dit que le scrutin à deux tours avait pour raison d’être de permettre d'éliminer entre les deux tours tout parti extrémiste, contestant la Constitution, qui menacerait de gagner l'élection.
Les Le Pen contestent la Laïcité, la Séparation de l'Eglise et de l'Etat, le Droit du Sol (Jean-Marie Le Pen a au moins le mérite d'avoir toujours été clair sur ce point depuis 1954), l'Egalité devant la Loi, et les traités que la France a signé, et a toujours respectés. 
C'est donc à eux, aujourd'hui, que s'applique le désistement.
S'ils perdent ces élections, la date de Décembre 2015 marquera le moment de la plus forte avancée du FN. 
La France en sortira avec plus d'autorité 
face à l'Union Européenne; 
face à nos amis et alliés; 
face au Monde Libre dont nous sommes une nation fondatrice; 
face à toutes les dizaines de millions de Musulmanes et Musulmans modérés qui attendent un signal clair pour continuer à s'exprimer de plus en plus fortement face aux pressions et aux menaces; 
aussi face aux terroristes de Daech et d'Al Qaïda et de ceux qui pensent à les rejoindre; 
et aussi face aux jeunes Françaises et Français qui, de plus en plus nombreux, demandent à s'engager pour lutter contre la menace la plus barbare envers la civilisation depuis 1933.


Opinion personnelle d'André Teissier du Cros 
qui espère que vous ferez suivre.

1 commentaire: