dimanche 26 janvier 2014

Comparée à l’industrie du crime classique, l'évasion fiscale présente 6 avantages.



Le crime industriel vit du trafic de drogue, de la "prostitution captive", du chantage, du meurtre sur gages… L’évasion fiscale rapporte plus. Mais elle est légale. Ses acteurs sont totalement anonymes (parfois ils ne savent même pas qu'ils sont acteurs). Ses actes sont invisibles. Les victimes (c. a. d. le monde entier) sont inconscientes du dommage subi. Le bien détourné est soit virtuel, soit futur, de toute façon immatériel, intangible si on préfère. Enfin elle permet la manipulation de la bourse en toute impunité.
C’est pourquoi les grands de l’évasion fiscale connaissent la fiscalité sur le bout des doigts. Car plus le sujet devient complexe, plus il parait exiger des qualifications pointues pour le comprendre, plus la jungle qui protège le patrimoine assez grand pour être financiarisé et qui le fait fructifier s’épaissit, et mieux elle le protège. Continuez donc à ne pas vous intéresser à la fiscalité et à la considérer comme affaire d'experts, et tous les bénéficiaires et agents de l'évasion fiscale vous béniront.

L’évasion fiscale représente des montants colossaux qui sont détournés du fisc. (€1.5 trilliards échappant à l’impôt pour l’UE.) Des montants plus importants que ceux affectés par la simple fraude fiscale. Car la fraude est facile à piéger. Elle n’est protégée que par la petitesse des montants fraudés au cours de myriades de minuscules opérations (une TVA par-ci, une charge sociale par là, une fausse facture ailleurs…). La plupart sont trop infimes pour que cela vaille la peine pour les agents du fisc de les pourchasser. Mais une fois additionnées, leur montant reste important. Voir http://www.bastamag.net/Fraude-et-evasion-fiscales-ces-2
L’évasion fiscale, comme moyen de s’enrichir aux dépends des autres, bénéficie de six formidables avantages comparée aux autres moyens de vol, d’extorsion et de spoliation :
1.  Elle  est parfaitement légale dans l’exécution de chaque acte.
2.  Elle est anonyme : Il est très facile et sans risques de monter une société écran dont les vrais actionnaires sont indécelables.
3.  Ce qui distingue la somme qui est détournée de la somme qui est légitime est invisible. Rien ne distingue les documents, instruments, enregistrements officiels, connaissements, nomenclatures et autres contrats exécutés de documents ordinaires.
4.  La victime, c'est-à-dire celui qui est spolié, ou qui paye, ou qui travaille pour compenser la somme détournée ne se rend compte de rien.  Tout ce qu’il pense, c’est que la fiscalité est un sujet rébarbatif auquel il vaut mieux ne pas penser, à l’image de celui qui ne sent pas la piqure d’un moustique véhiculant la malaria.
5.  L’argent détourné est le sous-produit bien réel et physique de mouvements d’argents qui sont soit virtuels, soit détournés de fonds qui ne seront pas employés pour des investissements futurs et à long terme, ce dont le public ne se rend pas du tout compte. Il n’y a donc pas détournement d’un bien physique, mais d’un bien virtuel ou d’un bien qui n’existe pas encore.
6.  Elle peut devenir l’instrument provoquant des évènements affectant le cours en bourse d'une société cotée, l'anonymat permettant alors d'échapper au délit d'initié... L’impunité est totale.
Mais cela, bien entendu, c'est la grande classe de la financiarisation.
Regardez les chiffres de ces montants de capitalisations boursières (valeur totale en bourse de très grandes entreprises cotées) :




18.50
-2.06%
18.83
18.92
18.41
8 627
187 171.33 MEUR


7.81
-2.25%
8.14
8.14
7.79
43 957
147 061.04 MEUR


43.000
-2.09%
44.075
44.280
42.850
3 941 999
102 240.15MEUR


72.05
-4.16%
74.00
74.20
71.82
3 239 340
95 388.03MEUR


64.26
-2.68%
66.48
66.48
64.26
2 445
92 162.47 MEUR


125.10
-1.57%
127.25
127.50
124.60
507 744
75 221.46 MEUR


57.08
-2.39%
58.69
59.02
56.63
4 525 920
71 073.89MEUR


124.30
-0.92%
125.75
125.85
123.80
826 614
63 118.75 MEUR


25.380
-1.36%
25.825
25.895
25.340
1 416 291
47 207.01MEUR


18.895
-2.90%
19.530
19.670
18.815
6 054 670
45 685.50MEUR


16.600
-2.06%
17.035
17.095
16.590
5 200 904
40 052.88MEUR
Quand la manœuvre fait varier ne fut-ce de 1% la valeur d'une société dont la capitalisation frise 100 milliards, et que cette variation provoque une "saute d'humeur" du cours de l'action de 3%, on peut gagner quelques milliards en jouant à la hausse comme à la baisse dans l'impunité totale.
Si vous êtes intéressés, manifestez-vous. La prochaine fois je vous expliquerai pourquoi l’abolition des impôts sur le revenu et des droits de succession et le remplacement des autres impôts sur le patrimoine par une seule Taxe sur l’Actif Net payée par les seules personnes physiques rendrait l’évasion fiscale tellement dangereuse, et menacée par des dangers tellement permanents, que le jeu n’en vaudrait plus la chandelle et les paradis fiscaux perdraient leur raison d’être.

_____

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire