jeudi 17 janvier 2013

Les réformes fiscales évoquées dans Le Monde se rapprochent de nos propositions.

Alors que le gouvernement ne sait plus comment se dépêtrer de la fameuse tranche à 75% de l’IRPP, Le Monde du 11 Janvier pose la question sur deux pages : Comment réformer la fiscalité française ? Ce qui est exactement notre rayon.
Les auteurs signant ces pages nous proposent  de nous rapprocher du modèle suédois (P. Aghion et B. Berger) ; de faire preuve de civisme dans une crise ou les pauvres s’appauvrissent et les riches s’enrichissent (Karine Berger, Député et Secrétaire à l’Économie du PS) ; de réduire la pression fiscale notamment pour les riches qui ont tendance à émigrer  (Pascal Salin, le ‘Syndrome Depardieu’) ; et de combattre l’excès d’impôts pour certains en s’imposant des baisses de dépenses publiques en même temps qu’on demande aux plus riches une contribution plus élevée, laquelle doit être plafonnée pour ne pas être confiscatoire (Nathalie Kosciusko-Morizet, ancienne Ministre UMP, député). Une voix américaine pleine de sagesse, celle de James K. Galbraith, Professeur d’économie au Texas, nous rappelle la vérité première : La financiarisation mondiale a fait, depuis 1980, exploser les revenus des plus riches, en commençant par ceux des financiers, des dirigeants d’entreprises cotées en bourse et des traders professionnels, à des niveau totalement indécents en France comme ailleurs. Il faut renverser la vapeur, et l’impôt est là pour cela. Mais comment ?
Tous ces grands esprits ne sont pas d’accord, mais trions dans tout cela ce sur quoi ils pourraient s’entendre... (Lire la suite sur notre site, ou bien à