dimanche 12 mars 2017

Petit précis de Financiarisation pour Emmanuel Macron, François Fillon, Jean-Luc Mélenchon, Benoit Hamon, Marine Le Pen et autres personnes très pressées.

Depuis les années 80, les nations se trouvent situées dans des marchés, et ce sont les marchés qui commandent aux nations.
Auparavant, c’étaient les marchés qui étaient localisés dans des nations, et les nations étaient souveraines sauf accord librement consenti.
C’est la conséquence de la financiarisation.[1]
Sous le modèle d’économie politique dit de la Financiarisation (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Financiarisation), une pensée unique inspire les acteurs et décideurs de l’économie mondiale. Elle dicte que les marchés décident beaucoup mieux et infiniment plus vite que les environ 200 gouvernements dits légitimes représentés aux Nations Unies, lesquels, en outre ne sont jamais d’accord entre eux. Les marchés, eux, sont gouvernés par 28 banques systémiques[2] qui, elles, sont parfaitement d’accord entre elles pour dire que l’adaptation à la demande des marchés internationaux est la seule manière de conduire l’humanité vers la prospérité, et qu’il n’existe pas d’alternative de toute manière. La financiarisation est donc utile, elle est nécessaire, elle est de toute façon en train de prendre le pouvoir, et c’est pour votre bien à tous. Donc pourquoi résister ?
Est-ce vrai ? C’est complètement faux. Voici pourquoi.

samedi 11 février 2017

Est-il possible et viable de financer un Revenu Universel d'Existence (RUE) par un Impôt sur le Patrimoine élargi?

La réponse est Oui, mais progressivement et ... 
Pas sans loi imposant souverainement la discipline budgétaire;
Ni sans une grande relance de l'économie par une réforme fiscale beaucoup plus ambitieuse, rendant possible un appel massif à l'épargne des Français; 
Enfin cela dépend à quel niveau situer ce RUE. 
Voir l'état actuel de la proposition de la Fondation Jean Jaurès (FJJ), dont nous recommandons la lecture intégrale car les arguments fondamentaux justifiant le principe même d’un RUE sont remarquablement bien présentés, cliquez sur https://jean-jaures.org/nos-productions/le-revenu-d-existence-une-nouvelle-regulation-sociale
Pour notre part, résumons ces arguments en disant simplement qu'ils reconnaissent comme dépassé le double principe : 

Tout travail mérite salaire ; 
Et 
C’est un devoir de travailler pour vivre, de « gagner » sa vie

Nous avons compris que le travail bénévole est essentiel, et que l’activité de chaque individu en dehors d’un travail rémunéré est déjà une contribution positive au patrimoine comme à l’harmonie sociale.[1]
Jusqu'à plus ample informé, nous continuons donc à soutenir le projet initial d'Allocation Universelle sur lequel Marc de Basquiat avait soutenu une thèse avec succès, et qui inspire manifestement cette proposition de la FJJ:

mardi 31 janvier 2017

Le Projet Taxe sur l'Actif net commence à susciter la curiosité de plusieurs partis... Nous entrons dans les eaux dangereuses.

Le site web du Comité Bastille, sur lequel vous me lisez en ce moment, est ouvert au public. Il défend le Projet Taxe sur l'Actif Net (TAN) depuis 2010, avec des arguments qui se sont perfectionnés sans cesse grâce à beaucoup d'entre vous. Il a reçu le 31 Janvier sa cent millième visite depuis sa création, et la fréquence de ces visites - quatre mille par mois - a doublé en un an. Notre audience totale atteint 6 500 personnes, dont 2 300 lecteurs réguliers et 400 membres actifs. Ces chiffres aussi ont doublé ou triplé depuis Janvier 2016. Merci à tous! 
Ce projet de réforme fiscale est soutenu par deux partis politiques. Quelques éléments clés du Projet TAN ont été officiellement inscrits au programme d'un candidat aux élections présidentielles. D'autres sont en cours de discussion avec  un troisième parti politique. Un quatrième parti a inscrit à son programme une des mesures proposées. Deux experts du Ministère des Finances ont étudié le projet suffisamment pour pouvoir le soutenir activement, sans toutefois sortir de leur devoir de réserve.
Le Projet TAN est simple à énoncer mais complexe à analyser, et les critiques vont grandir avec la campagne électorale en cours. Nous en connaissons la plupart pour les avoir déja entendues depuis le début de nos travaux en 2006. Nous rappelons que les réponses aux plus courantes se trouvent sur http://www.comitebastille.org/2016/05/reponse-aux-plus-recentes-objections-au.html
Toutes ces discussions qui vont s'intensifier impliquent que, pour en être informés, vous acceptiez de respecter la confidentialité des échanges qui nous permet de respecter ce devoir de réserve des principaux décideurs et acteurs, tenant ainsi compte de leurs propres obligations envers leur administration ou leur parti. Si vous acceptez de jouer ce jeu, et si vous êtes membre actif, informez-nous de votre souhait à atc@comitebastille.org 
Vous serez mis sur la liste des Membres actifs qui sont informés de toute nouvelle information publiée sur un nouveau document: Le journal confidentiel de nos travaux et vous y donnant accès. 
Si vous n’êtes pas encore membre actif, rejoignez-nous muni de votre carte bleue sur https://www.helloasso.com/associations/comite-bastille/adhesions/adhesion-renouvellement-adhesion-membre-actif

Le Projet TAN, aussi appelé Impôt Progressif sur le Patrimoine Dormant (IPPD) pour la France et l'Europe, se résume ainsi:

mercredi 25 janvier 2017

Lettre de politique-fiction à Gérard Larcher, Président du Sénat.

Monsieur le Président du Sénat,

Vous venez comme moi d’apprendre la terrible nouvelle :
Un attentat terroriste d’une ampleur jamais vue a fait un millier de morts et des milliers de blessés à la Maison de la Radio à Paris, alors que tous les candidats déclarés à la présidentielle étaient présents dans l’enceinte à cause de la multiplication des interviews et des débats télévisés, ceci à une heure d’embouteillages sur l’Avenue Kennedy. Pour comble de malheur, François Hollande passait dans son voisinage en voiture avec chauffeur. Tous deux furent mortellement atteints…
Ainsi donc, le Président de la République et tous les candidats à sa fonction sont accidentellement décédés. Il en est de même, hélas, de beaucoup de journalistes et d’employés…
C’est le choc et la consternation en France, en Europe et dans le monde. Les condoléances officielles arrivent de partout.
Cependant, aucun membre du Gouvernement actuel, de chacune des deux chambres, ou de l’administration, n’a été victime. Malgré le désarroi du public, du moins la France continuera-t-elle à être gouvernée et administrée.
Mieux que quiconque vous connaissez la Constitution : Vous, Président du Sénat, êtes automatiquement Président par intérim de la République. 
En attendant l’organisation de nouvelles élections qui vont forcément prendre un certain temps, sinon un temps certain, vu l’état de commotion ou se trouvent toutes les équipes dirigeantes des partis politiques, vous convoquez au Sénat – pas le temps de coller à l’étiquette - le Premier Ministre Bernard Cazeneuve et tous les ministres qu’on réussit à joindre.

jeudi 19 janvier 2017

Attention, Benoit Hamon ! Taxer un robot, taxer le patrimoine, lancer un Revenu d'Existence peuvent apporter le meilleur ou le pire.

Vous proposez dans votre programme un Revenu Universel d’Existence (RUE) ce qui est bien dans son principe mais encore faut-il vraiment expliquer pourquoi.
Aussi, un Impôt progressif sur le Patrimoine des personnes physiques, qui remplacerait à la fois la Taxe Foncière et l’ISF, et j’espère aussi les Droits de Succession. Il fait partie de nos propositions, mais sous certaines conditions.
Enfin une taxe sur les robots, ce qui, si mal défini, pourrait tourner à la catastrophe.
Voici pourquoi.
Un Revenu Universel, ou Revenu de Base, ou Allocation Universelle, ou Revenu d’Existence, Basic Income, Grundeinkommen, est à l’ordre du jour dans le monde développé pour une multitude de raisons défendues soit à gauche, soit à droite, soit ailleurs. Notre société, en effet, a changé à un point tel qu’on puisse rompre, pour les revenus et conditions les plus modestes, la condition binaire donc archaïque qui veut que tout travail mérite salaire mais que tout revenu doit rémunérer un travail. Et la simplicité de gestion en même temps que l’esprit d’une telle institution commandent que ce revenu soit vraiment universel, donc versé à tout le monde à partir d’un âge à définir.
En effet un retraité qui s'emploie bénévolement à visiter des personnes âgées et isolées, à militer dans une association locale ou mondiale, à aider à l’accueil de réfugiés, ne demande pas un salaire. Une longue carrière employée à justifier son ancien salaire en assurant un service défini par un cahier des charges ou par un statut de mille pages, ou bien employée à participer en bas de l’échelle à produire un cash-flow dont les profits seront détournés dans un paradis fiscal puis investis dans un pays à bas salaires, le tout constituant une menace pour son propre job et la disparition du job qui aurait eu un successeur à coté, ne lui laisse pas un souvenir enthousiasmant. Pouvoir enfin se savoir utile à des personnes qu’il peut voir et entendre et qui vous sont reconnaissants, dans un climat de bienveillance, tout en ayant enfin échappé à l’enfer du salariat, c’est une joie qui vous aide à vivre plus vieux.
A contrario, ... 

jeudi 15 décembre 2016

Assemblée générale annuelle du Comité Bastille le 17 Janvier à 11h à Paris.

15 Décembre 2016

Notre Assemblée générale aura lieu comme d'habitude chez Hubert Coste le 17 Janvier à 11h. Me contacter par courriel pour l'adresse. Si vous n'avez pas encore notre adresse mél, demandez-là dans un Commentaire en bas de cette page. Si vous visitez notre site pour la première fois, allez vite à http://www.comitebastille.org/p/les-objectifs-du-comite-bastille-en.html pour voir nos raisons d’être. Mais vous pouvez noter tout de suite que nous n'obéissons à aucun 'isme' (tel que socialisme, capitalisme, libéralisme, révisionnisme, fondamentalisme ou j'm'en-fichisme). Nous faisons partie d'une conspiration improbable pratiquant la bonne volonté, la bonne foi et le bon sens et obéissant, dans le contexte de la République laïque, à des valeurs radicales: Vérité, Justice, Bienveillance. Comme nos sociétés ont dégénéré au point que c'est le crime et le délit qui payent aujourd'hui, et comme ces valeurs en sont souvent réduites à circuler sous le manteau, nous vérifions que les nouveaux venus partagent ces valeurs...

Conditions de participation: 

samedi 10 décembre 2016

Le programme de François Fillon (LR) propose-t-il de ‘privatiser’ la Sécurité Sociale ?

Ce programme est largement fondé sur dix ans de travaux de l’Institut Montaigne, groupe de réflexion réputé d’inspiration patronale et libérale, travaux qui se sont concentrés sur une réforme de l’assurance maladie. J’ai lu les documents résumant ces travaux, accessibles à http://www.institutmontaigne.org/res/files/publications/sauver_assurance_maladie_web.pdf
Ce programme rassemble beaucoup de bonnes suggestions qui relèvent de l’amélioration régulière de la gestion d’une institution assimilée – avec raison – à une immense compagnie d’assurances.
Il me semble qu’il contient aussi des propositions remettant complètement en question l’esprit même dans lequel la Sécu est née en 1945, celui du Conseil National de la Résistance, à savoir que chaque citoyen français paye pour que chaque citoyen français sache qu’il ne pourra plus jamais être laissé pour compte, l’Etat lui-même, c’est-à-dire le citoyen contribuable, étant la garantie souveraine de cet engagement fondamental. Mais le débat est ouvert.
Pour autant, ...

jeudi 24 novembre 2016

Une certaine idée du Monde Libre à propos de Trump, de Brexit et des Présidentielles: La parole au Bébé Inconnu.

Depuis 1944 - j'avais sept ans - je me suis peu à peu formé une certaine idée du Monde Libre: 
Un club de nations liées par la pratique de l'Etat de Droit et du Suffrage Universel, engagées par leurs constitutions à respecter les libertés et en particulier la liberté de conscience, donc à interdire qu'un résident puisse être condamné pour ce qu'il est, ce qu'il croit, ou a cessé de croire
Des nations engagées par des traités - le plus ancien est le Traité de l'Atlantique Nord - à respecter l'autorité de l'Organisation des Nations Unies, à ne chercher à résoudre leurs conflits que par la négociation et l'arbitrage, à n'entrer en guerre que quand l'ONU la jugerait nécessaire pour la sécurité du Monde Libre lui-même, mais alors à le faire en appliquant la règle du Un Pour Tous, Tous Pour Un; 
Ce Monde Libre bénéficiant assez de la formidable puissance militaire et économique de l'une d'elles, les Etats Unis, pour la considérer comme premier garant de la paix;
Ce Monde Libre ayant inspiré une Union Européenne qui a alors connu une paix, une prospérité, une liberté, un respect de la dignité humaine, sans ne subir ni s'imposer aucune guerre, dont ses habitants et leurs ancêtres les plus reculés n'avaient jamais osé rêver, et ceci en s'élargissant jusqu'à rassembler plus de cinq cent millions de citoyens et à devenir la première puissance économique, non seulement par son PIB - qui ne veut plus dire grand chose -  mais aussi par sa fortune quantifiable, et par sa qualité et son espérance de vie.
Je viens de comprendre...

samedi 29 octobre 2016

Lettre ouverte à Mr. Alain Juppé à propos de son enfant adoptif l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF)

Article de Septembre 2015 mis à jour.

Cher Monsieur,
En 1995, alors que vous étiez Premier Ministre, votre gouvernement a confirmé l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), successeur de l’Impôt sur les Grandes Fortunes (IGF, créé sous Pierre Mauroy en 1982 puis suspendu puis réinstauré), qui a rapporté une recette fiscale de 5,4 milliards en 2015. Vous avez dit depuis que vous le regrettiez, et vous semblez persister aujourd’hui.
Il faut sans doute amender cet impôt, mais il ne faut surtout pas l'abolir. Voici pourquoi.
Passons vite sur deux arguments très à la mode, mais qui ne tiennent pas la route:
Non, nous Français ne sommes pas du tout les seuls, ni dans l'UE ni en Europe, à pratiquer un impôt sur le patrimoine: La Suisse, ce modèle d'économie libérale, le pratique, et s'en trouve bien (notons aussi l’Impôt sur le Revenu fédéral est seulement de 8%.) Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Imp%C3%B4t_sur_la_fortune et https://fr.wikipedia.org/wiki/Fiscalit%C3%A9_en_Suisse  L'Espagne l'avait abandonné et l'a rétabli en 2011. La Norvège le pratique toujours. Les Pays Bas le pratiquent sous la forme d'une taxe notionnelle sur les revenus théoriques de la fortune qui équivaut exactement à taxer la fortune.  
Mais cet impôt...

mercredi 12 octobre 2016

Maggie Thatcher: la trempe d'un De Gaulle, la vision d'un expert-comptable.

Maggie Thatcher est à la mode à droite et parfois aussi à gauche. C'est de sa poigne de fer et de sa politique dite néolibérale que nous aurions besoin, dit-on. J'en étais convaincu moi-même quand en 1983 j'ai émigré vers l'Amérique...


J'ai ensuite découvert que ce qu'il y avait de bon dans sa politique n'était pas nouveau, et que ce qu'il y avait de nouveau n'était pas bon du tout.

Ce qui était bon d'abord:
  • Elle a su être ferme pour mener manu militari une réforme qu'on savait populaire dans une Angleterre paralysée et exaspérée par les conflits et blocages sociaux. Comme De Gaulle.
  • Elle a gouverné guidée par ses convictions intimes au lieu de rechercher éternellement le consensus général, toujours éphémère et aléatoire. Et parfois en se trompant. Comme Roosevelt.
  • Elle a imposé un plafonnement de la pression fiscale (mais pas une baisse, c'est une légende). Comme Adenauer écoutant Ludwig Erhard, et De Gaulle, écoutant Jacques Rueff... et Antoine Pinay.
  • Elle était une grande communicatrice sachant mettre ses convictions à la portée d'une large audience. Comme Reagan, qui pratiquait mieux qu'elle le gant de velours... et comme Gandhi, mais Gandhi et De Gaulle avaient la vision en plus, et de loin. 
Et ces qualités et ces tactiques n'ont rien à voir avec le libéralisme. 
Un chef d'Etat socialiste comme Tage Erlander (Suède), ou marxiste révisionniste comme Tito (Yougoslavie), ou démocrate chrétien comme Adenauer (RFA) avaient les mêmes qualités. D'ailleurs Maggie Thatcher était libérale... quand elle avait le temps! Elle n'a pas hésité à se servir de l'intervention de l'Etat quand elle le jugeait nécessaire, ou quand "la force des choses l'y contraignait", comme De Gaulle disait si bien.
Par contre Maggie Thatcher a aussi fait beaucoup de mal au Royaume Uni, à l'Europe, et au Monde Libre. Énumérons comment, en allant du moins grave au plus grave.